Vous aimez NickroN ?
Faites-le savoir !

Merci !



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Kahlan Raven - (EC)

Auteur

Message

Kahlan Raven

Fiche en cours...

avatar
Voir le profil

Kahlan Raven - (EC) le Jeu 26 Mai - 2:48



Identité.


Nom : Raven (Taïchov)
Prénom : Kahlan (Volk)
Origine : Roski
Âge : 27 ans
Famille :
Victor Raven (Viktor Taïchov)
Elena Raven (Elena Taïchova)
Naljen Raven (Nalyen Taïchov)



Portrait.

Physique :
Parmi les plus vieux mutants résidant à NickroN, Kahlan n’a pas perdu son charme de grand ténébreux. Depuis la destruction de l’école il a choisi de laisser pousser ses cheveux d’un noir ébène jusqu’à ses hanches agrémentés de quelques mèches rouges. Durant les missions il préfère les coiffer en catogan pour faciliter ses mouvements. Kahlan a beau être un homme, il peut se montrer très coquet quand il s’agit de sa chevelure ! Ils entourent son visage aux traits fins et aux pommettes saillantes. Parmi les petites particularités du jeune homme, il a un léger accent hérité de ses origines soviétiques qui lui a valu bien des moqueries durant son enfance. On peut distinguer ses pupilles brillantes, ainsi que deux iris d’un bleu turquoise qui contrastent nettement avec l’environnement sombre qui l’entoure.
Du haut de ses 1m90, il n’a rien à envier aux top models des magazines avec son corps d’athlète. Kahlan a formé ses abdominaux et muscles par soif de revanche envers ceux qui ont tué sa mère il y a bien longtemps. Depuis qu’il a quitté NickroN, le jeune homme a perdu du poids, sa carrure n’est plus aussi imposante qu’autrefois. A première vue on pourrait presque le prendre pour l’un de ces androgynes exacerbés, de se fait ses ennemis ont tendance à sous-estimer sa puissance physique.
Il est souvent vêtu d’un jean, avec un t-shirt noir qui laisse entre-apercevoir son sternum bien marqué, ainsi que de son grand manteau de cuir qu’il ne quitte pratiquement jamais.



Mental :
Forgé coup dur après coup dur, Kahlan n’est pas très bavard, ni souriant. Il ne parle que si nécessaire, sinon se contente d’observer son environnement d’un oeil attentif.
Il arrive que ce manque de communication le fasse paraître hautain ou complètement attardé selon son interlocuteur. Toujours est-il que sa difficulté à maîtriser les manifestions « émotives » de son don le trahis encore souvent.
Loin de là, si on pouvait le suivre en permanence, on verrait un jeune homme-concierge. La particularité du jeune-homme concierge est qu’il écoute tout ce qui se passe autour de lui. L’ombre lui conférant la capacité d’être quasiment invisible dans une pièce mal éclairée, il ne se gêne pas pour apprendre à connaître des personnes sans avoir besoin de leur adresser la parole. Ainsi il anticipe, calcule ses échanges.

Habituellement, c’est quelqu’un de pacifique voir un vrai couard qui préfère éviter les conflits. Sa colère est tranquillement tapie au fond de son être, elle peine à faire surface mais elle peut être plus violente qu’un volcan si Kahlan la montre.
Après la disparition de Sidonie, qui avait réussi à voir au travers de cet aspect froid, il s’est d’avantage éloigné des autres.



Don :
Le don de Kahlan est le contrôle de l’ombre. Il s’en sert essentiellement pour se cacher des autres, toute petite qu’elle soit il pourra en tirer avantage en l’élargissant au besoin. Cela indue bien sûr une dépense énergétique proportionnelle à la taille de l’ombre contrôlée.
L’humeur de Kahlan influe beaucoup sur la luminosité ambiante, plus ses idées sont noires moins la lumière subsiste autour de lui.
Du fait qu’il se trouve souvent dans des endroits sombres, la vue du jeune homme s’est adaptée à son don. Aujourd’hui on ne peut pas dire qu’il soit complètement nyctalope, bien qu’il s’en rapproche énormément.

Ambiance.


Niveau 1 (Acquis)
Kahlan peut assombrir au maximum un certain périmètre autour de lui, sa portée maximale 30mètres et peut aller jusqu’à la taille d’une petite maison avec une concentration intense.

Niveau 2 (Acquis)
La zone touchée atteint 100mètres, avec une zone d'obscurité totale de 80 mètres. Cette zone 0 désoriente quiconque se trouve à l'intérieur, la personne a l'impression de tomber dans un trou sans fond, elle peut causer de violentes nausées.

Niveau 3 (Inconnu)
L'ombre s'étend sur une surface d'environ 400 mètres. Les effets sont accrus, la victime perd ses repères physiques et temporels.

Sombres desseins


Niveau 1 : (Acquise)
L’ombre de Kahlan ou d'objets (non d'une autre personne) peut-être concentrée en un point précis pour la rendre matérielle. Il peut ainsi donner la consistance qu’il souhaite à une surface restreinte d’ombre. (Environ l'aire d'un ballon de foot)


Niveau 2 (Non acquis)
La surface contrôlée est plus grande et plus solide, il peut également utiliser l'ombre émise par un autre être vivant . S’il entoure une personne de ce type d’ombre, la personne est dans l’incapacité de communiquer avec l'extérieur.

Niveau 3 (Pas d'informations)

Niveau 4 (Pas d'informations)


Défauts du don :
Ambiance est l’évolution la plus instable qu’il possède. Le manque de lumière agit fortement sur le moral, c’est pourquoi Kahlan doit se forcer à stopper l’utilisation de son don. Son don agissant également selon son humeur, il peut être rapidement pris dans un engrenage qui, s’il s’en sort vivant, le plongera dans une déprime constante et de plus en plus intense.
Sombres desseins : La concentration dont Kahlan doit faire preuve pour matérialiser quelque chose à la base d’immatériel provoque une très grande fatigue physique. Si la surface générée est trop grande pour être proprement contrôlée, son don peut se retourner contre lui et prendre comme support la surface réelle la plus proche, c’est-à-dire lui. Ses mains commenceront à noircir du fait que son sang deviendra de l’ombre matérielle. A ce stade si un élément extérieur ne le stoppe pas rapidement, l’ombre risque de toucher une artère importante de son corps. A ce moment, l’afflux sanguin la transporterait rapidement au coeur et aux centres nerveux, il y laisserait la vie.


Relations avec les humains :
Kahlan ne porte pas les humains dans son co eur, ils l’ont rejeté depuis sa plus tendre enfance après tout. Il les trouve imbus d’eux-mêmes, égoïstes et hypocrites. N’étant pas de nature violente, il les laisse tranquilles et préfère ne pas les approcher.
S’il s’aventure en territoire humain, il redoublera de vigilance et n’hésitera pas à utiliser ses pouvoirs pour échapper à leur attention.


Vous.

Pseudo : Eload
Âge :22 ans
Comment avez vous trouvé ce forum ? : Par Karl à sa réouverture
Votre niveau RP selon vous :Moyen - Bon
Votre présence : Autant que possible
Image originale avatar (lien html) : http://syrkell.deviantart.com/gallery/?offset=216#/d1twjm4
Code de validation : Validé par Nolan.


L'équipe de NickroN



Dernière édition par Kahlan Raven le Ven 27 Mai - 20:07, édité 4 fois

Kahlan Raven

Fiche en cours...

avatar
Voir le profil

Re: Kahlan Raven - (EC) le Ven 27 Mai - 18:31


Histoire.



Nous sommes en 2086, c’est par un matin brumeux du mois d’octobre que naquit Volk.
Comme tout le monde c’est un évènement dont il ne se rappelait pas, et ayant pour seul vestige un certificat de naissance au nom de Taïnov.
Certificat de naissance qui suivit celui qui avait été délivré quelques années auparavant.
A vrai dire celui de son grand frère, Nalyen.

Egalement un souvenir que Volk préférait maintenir très loin de lui…
…en compagnie de celui qui le hantera jusqu’à son arrivée à NickroN.

Son géniteur, Viktor Taïnov, était un riche homme d’affaire, à la tête de la World Wide Water, multinationale qui contrôlait les flux hydrauliques industriels et domestiques de tout le vieux continent.

Ses aïeuls avaient compris l’importance du marché de l’eau lorsque le réchauffement climatique a commencé à se faire sentir.
Viktor se plaisait à faire fluctuer le prix du litre d’eau, tout spécialement dans les pays au climat sec et aride jusqu’à ce que les factions servant de gouvernement viennent lui manger dans la main.
Viktor avait hérité de la société de son père qui lui-même avait reprit le flambeau du sien.
Il comptait bien sur Volk pour prendre sa place un jour.

Mais la situation s’envenima lorsque le gouvernement stoppa toute vraisemblance de démocratie.
La Novoya Russia avait toujours été un pays au coeur des conflits, et au début du 21ème siècle, une ressource vitale menaçait de manquer. Tous les pays revêtirent leurs vrais costumes. A bat les masques, les faux-semblants tombèrent. Plus le temps passait, plus la situation économique du géant soviétique s’en trouva instable.

Taïnov jugea alors bon de se retirer et de s’expatrier, lui et sa famille sur le territoire de la Fédération Unie, un des seuls pays où l’on pouvait encore avoir l’espoir de ne pas perdre trop d’argent.
Après des procédures à n’en plus finir et quelques accords plus ou moins légaux, ils obtinrent le droit de résider de façon permanente dans le pays à condition que le nom de Volk soit changé. Pas assez américain aux yeux des autorités.
Ils décidèrent donc de le nommer Kahlan et de prendre le nom de Raven pour une meilleure intégration.

Alors que Kahlan n’avait pas plus de 5 ans, sont père fut invité à un Congrès économique dans la ville de New York. Et comme à chaque fois, il emmenait sa famille avec lui : se pavaner avec et rétorquer à ceux qui lui jetaient la pierre qu’un réel monstre n’aurait pas pu avoir une épouse et engendrer de descendance.
Jouissif.
Pourtant cette fois il avait été invité à une séance préliminaire, et devait être rejoint par sa femme et ses enfants sous peu.

L’avenue sur laquelle la limousine qui les amenait était bondée. Aucun véhicule n’avançait d’un centimètre, coincé entre les taxis dont le jaune canari amusait Kahlan et les autres berlines transportant les grands de ce monde. Kahlan se noyait doucement dans la torpeur qui s’emparait de lui, confortablement calé sur les genoux de sa mère Elena lorsqu’une explosion retentit non loin de la limousine.

Kahlan bondit, les yeux hagards, il regardait partout. Quand la deuxième explosion fit voler les voitures non loin d’eux, il se recroquevilla dans les bras de sa mère toute aussi paniquée.

" Vite sortez ! SORTEZ ! " Hurla le conducteur juste avant que son crâne éclate d’un impact de balle.

Les gardes du corps qui les accompagnaient ouvrirent la portière et leur commandèrent de rester baisser durant la manœuvre. A peine un pied posé, l’un d’eux fut touché en plein cœur et s’effondra devant Elena et Kahlan.
Il ne disait rien et regardait sa mère. Il avait conscience qu’elle essayait de garder son sang froid mais ses yeux la trahissaient. Ils avancèrent baissés. D’autres impacts vinrent faire exploser la vitre.
Autour d’eux tout n’était plus que flamme, les taxis jaunes étaient noirs, la carcasse léchée par les flammes crépitaient, les pneus éclataient dans une affreuse odeur de caoutchouc brûlé.
C’était un enfer.

Kahlan ferma les yeux et se boucha les oreilles.

* Noir noir noir, si je ferme les yeux ils ne me verront pas * récitait-il dans sa tête.
Quand il les ouvrit à nouveau, le ciel s’était assombri jusqu’à former un crépuscule artificiel.

"Viens maman, on est cachés ils vont pas nous voir " dit-il étonnamment calme.

C’est alors qu’il sentit la main de sa mère doucement glisser hors de la sienne.
Il fit volte-face juste à temps pour la voir s’effondrer au sol. Elle lui ordonnait de fuir. Mais il restait là. Incapable de bouger. Ce n’est que lorsqu’elle hurla sur lui, exhalant ses dernières forces, qu’il sortit de son état de transe.
De ses petites jambes, il se fraya un chemin entre les épaves brûlantes et les corps. Il y était presque lorsque deux bras le souleva et l’emmena.
Ce fut tout ce dont il se souvint de cette journée.

Depuis l’ « incident » il avait continué à vivre avec son père qu’il haïssait et tenait pour responsable de la mort de sa mère, et Naljen, son frère. Naljen était scolarisé dans une école privée, ce n’était que très rarement que Kahlan le voyait à cette époque. Des manifestations étranges subvenait plus le jeune homme vieillissait. Contrairement aux autres mutants, il apprit à contrôler son don que tardivement, aux alentours des 17 ans.
Kahlan s’amusait à faire des ombres chinoises sur le mur de sa chambre quand l’une d’elle se mis à ne plus suivre sa main. Elle virevoltait sur le plafond, glissait à un coin puis à l’autre. Loin d’être effrayé, il observa l’ombre avec intérêt. Elle prenait la forme de l’objet qui lui venait à l’esprit, puis s’évaporait. Kahlan recommençait alors de plus belle, jusqu’à ce qu’un fatigue intérieure le gagne.
Il s’entraîna ainsi pendant quelques années, au nez et à la barbe de son père, qui, faute de présence, ne sut rien des capacités de son fils cadet.
Il faisait donc parti de l’un d’entre eux.
Connaissant parfaitement l’avis de son père sur la question, il y vit une très bonne occasion de s’éloigner de cette maison maudite. Laisser la succession de WWW à son frère ne le gênait pas plus que ça. Assez fataliste, Kahlan s’est toujours dit que s’il menait une vie à lui, il n’avait pas à s’occuper de l’avenir des autres.
Il enfourcha la moto qui l’attendait gentiment au garage, quitta le domaine, emportant avec lui le strict minimum, et se dirigea vers une forêt non loin de New York. Là où résidait l’école dont les plus grands parlaient, soit en éloge, soit en pur dénigrement. Il savait que les mutants étaient encore mal acceptés, alors lui, fils Raven doublé d’un mutant…

Cet endroit était son seul refuge.
Arrivé à NickroN, Kahlan ne se sentit pas vraiment à l’aise. Bien que la structure en elle-même soit exceptionnelle. Il rencontra des personnes étranges, comme un dénommé Night avec qui il a écopé de sa première punition. Mais incontestablement les personnes qui le marquèrent le plus furent Jeanne Roselys et Sidonie.
Sidonie…

Il l'avait rencontrée alors qu'il essayait de se détendre au bord de la piscine de l'école. Détendre est un bien grand mot. La jeune fille a joué de la timidité de Kahlan pour le repousser dans ses retranchements. Après un incident hasardeux, dont Kahlan refuse toujours de reconnaître les faits, il s'était néanmoins rapproché de la jeune fille. Sous ses air de gamine superficielle, ses yeux brillaient d'une lueur étrange, à la fois enfantine et ancienne, le jeune homme fut trop curieux pour la laisser s'échapper.
Il découvrit alors que c'était elle qui l'avait sauvé de la fusillade quand il était enfant. Comment elle s'était trouvée là, pourquoi, elle ne voulut jamais dire quoique ce soit à ce propos. Après cet épisode mouvementé, un lien se tissa entre eux.
La jeune fille s’était évaporée dans la nature du jour au lendemain.
Tout comme Jeanne d’ailleurs. Juste avant cette grande dame lui avait longuement parlé de Sidonie tout en restant très vague sur sa véritable identité. Il comprit que les deux femmes étaient étroitement liées sans savoir comment.
Aujourd'hui il leur en veut toujours de l'avoir abandonné durant ces longues années, à quoi bon s'attacher si c'est pour être délaissé sans aucune explication ?

C’est à ce moment d’ailleurs, que tout commença à se chambouler. NickroN était à feu et à sang avant même qu’il n’ai eu le temps de faire quoique ce soit. Les élèves couraient dans tous les sens, évitant les corps qui jonchaient déjà le sol. Kahlan ne se posa pas de question, il suivit le mouvement. La fumée et l’odeur des cadavres brulants lui piquaient les yeux. Il passa une ouverture, puis se retrouva dans un tunnel.
A partir de ce moment il ne savait plus. Il voyait Nenya et Night épuisés à essayer de soigner les blessés qui avaient pu entrer dans le tunnel à temps, les plus jeunes qui pleuraient, les plus anciens qui jouaient des doigts nerveusement.

Puis le groupe se mit en marche. Kahlan n’avait pas conscience du temps dans cet espace clos. Il étouffait. Il compta mentalement le nombre de rescapés.
Ils étaient si peu…
Tout le monde avait perdu un être cher ce jour là. Nombreux ont choisit de quitter le groupe après la sortie du tunnel, ce fut son cas.

Durant les années qui suivirent, Kahlan loua un petit appartement dans la ville de New York, allait et venait suivant les contrats qu’on lui proposait. Ses clients n’étaient pas regardant envers son coté mutant. Tant que le boulot était fait…
Si une pensée pour NickroN effleurait son esprit, ce n’était que rarement. Le jeune homme avait tourné la page. L’image mentale qu’il s’était fait de Sidonie et Jeanne s’estompait. Après 10 ans quoi de plus normal ?
Un jour où il posait lourdement son sac à la table d’un bar après un contrat achevé, son oreille capta une conversation entre deux revendeurs des bas fonds de NY.



"Hé t’sais quoi ? Paraît qu’ils r’mettent ça. "
"Quoi donc ?"
"Bah tu sais là … l’espèce d’asile pour mutant pas loin."
"Ouais j’ai entendu dire qu’il se passait des chose spas très chouettes là bas."
"P’t’êt mais ça va êt’ bon pour le business ça…"


Il ne prêta pas attention au reste… il connaissait très bien le seul endroit susceptible d’abriter des mutants dans le coin. Sa curiosité lui dicta d’aller voir ce qui se tramait par là bas.
Kahlan balança son sac sur son épaule, sortit sans même consommer et enfourcha sa moto.


L'équipe de NickroN





Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum