Vous aimez NickroN ?
Faites-le savoir !

Merci !



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La nouvelle Psychologue [pv Yojé]

Auteur

Message

Madeline Brooke Carter

Psychologue NickroN

avatar
Voir le profil

La nouvelle Psychologue [pv Yojé] le Sam 21 Sep - 15:40

Malheureusement, le ciel était couvert en cette journée de l'ouverture officielle de cette école pour les mutants. Elle avait eut vent de ce programme qui améliorait le contrôle des mutants sur leur pouvoir ainsi que les avoir tous sous une surveillance accrue. Fière dépendante des causes sur les mutants, elle fit imprimer quelque feuille sur lesquels ses implications et ses anciennes occupations prenaient place. Tout était écrit passant de son bénévolat à ses premières expériences auprès des jeunes défavorisés. Ayant eu une enfance difficile, elle était compétente à approcher les jeunes. Avec le temps, elle avait aussi développé un charme fou qui agissait auprès des hommes. Mais rien de ses talents n'étaient affectés par son don. Elle était tout simplement elle.

Elle glissa la pochette où restait enfermé son Curriculum Vitea plutôt bien monté. Une lettre de référence ainsi qu'une lettre de motivation y prenait place. Cependant, elle avait déjà envoyé une copie au directeur de cette futur école. La jeune femme ouvrit le portail et traversa la court déserte à cette heure. C'était la première journée de ce fameux bâtiment qui avait été fermé pendant près de treize ans. Elle était plutôt heureuse de le voir réouvrir. Elle traversa la cour sur le sol cimenté où se posaient à chaque fois ses talons. Elle avait un habit plutôt sobre, mais au décolté quelque peu ouvert. On voyait à peine la naissance de ses seins. Une jupe moulait ses longues jambes avec une ouverture en arrière pour ne pas nuir à son déplacement. Ses cheveux roux étaient attachés derrière la tête en une queue mi-longue et frisée. Elle poussa la porte d'entrée. Le hall était lui aussi vide de toute présence.

Par où pouvait-elle commencer? Elle ignorait totalement où était le bureau du directeur. Elle arrêta en plein milieu du hall pour chercher. Les bureaux étaient souvent placé dans une aile isolé, sauf qu'elle ne savait pas laquelle l'était. Elle osa tout de même se fier à ses sens et monta le premier étage. Ce fut à cet endroit précis qu'elle croisa enfin un jeune élève. Il semblait timide, mais intéressé par sa présence.

«Excuse-moi. Sais-tu où je puis trouver le directeur de ton école?»

Il pointa les escaliers. Elle le remercia chaleureusement en se dirigeant tout droit vers les marches. Elle grimpa aisément et suivit les portes où étaient inscrits différents noms. Elle s'arrêta devant une porte mi-ouverte où était inscrit «Yojé Ahinilla, directeur». N'entendant pas de voix derrière la porte, elle cogna contre les bords qui formait la grande entrée. La psychologue formée poussa légèrement la porte pour avoir une plus grande vue sur la pièce. De toute façon, sans invité, elle pouvait aisément s'y introduire sans formalités.

«Bonjour?»

Elle finit de pousser la porte et regarda le grand bureau.

Yojé Ahinilla

Directeur YAND

avatar
Voir le profil
*ALERTE ! Intrusion dans votre bureau, beau gosse ! Personne de sexe féminin, cheveux roux. Analyse en cours...*

Alors dans le hall d'entrée, Yojé entendit ceci dans sa tête. Angélique venait de le prévenir pour l'arriver de la future psychologue mais, n'ayant pas été invitée à entrer, l'alarme discrète d'Angélique s'était activée automatiquement. Sans perdre de temps, Yojé fit apparaître Nickus. Rappelons-le, Il ne s'agissait pas du vrai Nickus, mais, lors de la bataille contre Dark pendant laquelle Nickus ne contrôla pas son évolution, certains élèves ont eu tellement peur que Yojé l'avait ressenti et en avait profiter pour rajouter l'ancien Directeur dans sa liste de peurs les plus puissantes, étant donné qu'il contrôlait son pouvoir.

Il va de soit, Yojé n'utilisait que très rarement Nickus, AshtaroN et Dark, et ne se permettrait jamais d'utiliser Eddy, sous peines de grandes douleurs pour les premiers et de mort pour le dernier. Ajoutons à cela que Yojé ne contrôlait pas vraiment la peur "Eddy". Celle-ci apparaissait un peu quand elle voulait et ne faisait que menacer de destruction l'humanité.

Donc, Yojé avait fait apparaître Nickus.

"Oui Yojé ?"

"Arrête le temps de toute l'école sauf Angélique et le système de sécurité jusqu'à ce que j'arrive dans mon bureau. Ah, et n'arrête que les êtres vivants, je ne veux pas d'une école et de montres à l'heure déréglés."

"Ainsi soit-il."

Yojé devint fumée et fonça jusqu'à son bureau. La porte était entrouverte et Madeline avait à peine commencé à ouvrir la bouche pour dire bonjour.

*Analyse terminée. Madeline Brooke Carter, postulant pour le post de psychologue.*

Yojé se mit face à elle et la regarda. L'espace d'un instant il se souvint de l'ancienne psychologue... Joy... Qui ne répondait pas au téléphone. Et il n'avait pas retrouvé Thimoty, son fils. Le temps était toujours figé et Yojé se dématérialisa de nouveau. Il emplit toute la pièce, afin qu'elle prenne un teinte un peu améthyste, se focalisant sur la lumière, afin que qu'on ne puisse distinguer les volutes de fumée.

"Angélique. Que sait-on d'elle ?" Je veux savoir comment compte-t-elle utiliser son don...Et est-ce qu'elle compte s'en servir contre nous. Je veux un maximum d'info."

*Recherche en cours...28 ans, la demoiselle peut contrôler les muscles et faire d'humains des pantins. C'est un don qui mêle bien attaque et défense, un vrai bonus au sein de ce bâtiment en cas de crises et d'évolutions non contrôlées...Recherche en cours...Diplôme confirmé. Analysé ADN ?*

"Si ça peut apporter quelque chose...Et ça permettra de tester cette mise à jour...Je me demande comment Max arrive à obtenir ça d'ailleurs. Il me semblait que le SCAN ADN était une invention de l'Empire Napoléonien et qu'il était interdit dans le reste du monde sauf au Japon et les zones non contrôlées..."

"Max est un homme remarquable ! Il ne se procure rien, il créé..."

L'IA était susceptible et le sujet "Max" tendait toujours vers ce genre de réaction.

*Analyse terminée. La demoiselle montre des signes assez perturbants, comme si son don avait un effet double. Sur autrui et sur elle.*

"Ok. Donc elle ne peut tuer sans se tuer... Angélique, tu vas prendre contrôle de ton corps et prendre mon apparence et ma voix. Assis-toi à mon bureau et accueille-la courtoisement. Nickus, quand Angélique sera en place, remets le temps en marche."

Le temps reprit son cours.

"Bonjour ?"

Et Angélique, sous l'apparence du directeur, répondit de manière courtoise :

"Bonjour. Mlle Carter je présume. Installez-vous je vous prie. Je vous attendait. Premièrement, soyez la bienvenue dans notre établissement. Laissez-moi vous dire que votre CV et votre lettre de motivation sont très encourageantes. Vous êtes diplômée de quelle établissement déjà ?"

Il/elle la laissa répondre. Yojé était dans la pièce, faisant parfois un courant d'air alors que la porte était fermé et la fenêtre aussi.

"Si j'en crois mes sources, vous avez un contrôle sur le corps, mais pas comme un psychokinésiste qui contrôle l'esprit pour figer le corps. Votre contrôle est purement physique. Vous savez que c'est un don extrêmement dangereux, mais en même temps essentiel dans ce genre d'établissement ? Excusez, je m'emporte toujours un peu trop quand il s'agit de la sécurité de cette école, j'ai subit deux destructions et presque une centaine de morts ici, dont des personnes très proches. Mais je vais vous laissez vous présenter. Pourquoi postuler ici et pas en tant que...Mercenaire pour le gouvernement par exemple ? Pourquoi vouloir aider à construire et pas à détruire ? Pourquoi vous et pas quelqu'un d'autre ?

*Joli décolleté...*

*Yojé...Je vous entends...*



Madeline Brooke Carter

Psychologue NickroN

avatar
Voir le profil
Elle avança dans la pièce. Il ne fit pas mine de l'accueillir proprement et resta assis dans son grand fauteuil. Il était au moins poli dans ses demandes et son discours. Elle prit place sur une chaise près du bureau, lui faisant face. Il l'attendait surement déjà depuis le portail ou tout simplement sa lettre. Alors pourquoi ne pas avoir donné de nouvelle avant le premier jour? Il y avait sans doute eu un problème et que le poste n'était pas encore nécessaire. Au moins, il avait fait ses devoirs et il connaissait son passé, ou du moins ce qu'elle en avait révélé dans sa lettre. Elle allait expliquer qu'elle venait de l'université de Stanford en étude avancée de Psychologie, mais il venait surement de se rappeler de la place et de l'année. Il continua sans lui donner le loisir de répondre.

Un frisson parcouru ses veines alors qu'elle prenait place devant le directeur de l'endroit. La température était plus froide ici que dans n'importe quel local ou couloir de cet endroit. Il y avait surement une raison qu'elle pourrait découvrir plus tard. Il parla ensuite de son don sans aucune retenue. Mais qui était ce genre de directeur? Les élèves ne devaient pas aimer se rendre par ici. Elle fit une mine surprise quand elle entendit parler du passé de cette école. Les faits avaient été discuté un peu partout, ce qui lui donnait le goût de se donner corps et âme à cet établissement. C'était un nouveau départ auquel elle voulait participer. La mort des mutants n'avait pas trop de secret sinon qui l'avait causé ou ce qui était vraiment arrivé. Elle pourrait ça aussi le découvrir avec le temps.

«Je suis une fière partisane de la cause mutant Monsieur. Je n'ai que faire des programmes gouvernementaux. Ils changent d'idées en tout temps et ne laisse pas nos motivations gagner en bonté. Quoi qu'ils veulent, les mutants vont continuer de se développer un peu partout. Notre but, je crois, est de les aider à se contrôler et pouvoir l'utiliser dans un bon but et non pour le gouvernement. Nous devons les protéger en quelque sorte.»

Elle essayait de ne pas trop s'emporter dans son discours puisque la politique l'intéresse. Mais elle n'était pas la pour discuter du bien ou du mal du gouvernement présent qui laissait une chance aux mutants dans cette école.

«Pourquoi moi et pas quelqu'un d'autre? J'ai une grande expérience auprès des jeunes déjà et mon implication va pouvoir aider à la construction de cette nouvelle génération. Comme vous le savez déjà, je peux contrôler les muscles des autres, mais cela m'affecte aussi. Alors je ne puis tuer quelqu'un sans affecter ma propre vie. Vous ne pouvez pas avoir peur de moi sauf si vous voulez vraiment ma mort. J'aime me sacrifier, mais j'ai mes limites.»

Elle se pencha légèrement vers le bureau et appuya ses mains contre ses cuisses.

«Je vous serai grès de bien vouloir prendre ma candidature au sérieux. Je ne suis pas là pour jouer. Je suis tout à fait sérieuse dans ma postulation.»

Avait-il d'autres questions? Elle s'attendait à avoir a défendre sa position sur les mutants. N'avait-il jamais entendu parler de ses manifestations et son implication pour les mutants? Elle s'attendait à un peu plus et pourtant elle se retenait, mais pourquoi? La jeune femme était moins motivé. Elle se sentait un peu déçu par cette rencontre qu'elle aurait cru plus difficile. Il allait devoir faire mieux pour la rendre motivé, bien qu'elle le soit déjà suffisamment.

Yojé Ahinilla

Directeur YAND

avatar
Voir le profil
Angélique/Yojé n'avait pas bougé depuis le début de la conversation. En effet l'hologramme ne fonctionnait que sur des objets inanimés. Yojé se dit que la demoiselle aurait pu être mieux accueilli...Le vrai lui ne serait jamais resté assis.

Lui observait et Angélique analysait.

*Le demoiselle semble intriguée par le passé de cette école. Vous devriez en parler plus tard.*

Yojé l'écouta attentivement. Madeline était vraiment quelqu'un d'impliqué. Son intonation, son rythme cardiaque, ses gestes... Tout montrait qu'elle désirait ce poste, qu'elle voulait participer au développement de cette nouvelle ère.

*Son visage me dit quelque chose Angélique...Son discours est le discours d'une militante. Cherche dans les journaux des 10 dernières années les manifestations pro-mutantes les plus importantes.*

*Recherche en cours...*

Angélique faisait sa liste. De son côté, Madeline sembla irritée par le comportement du faux Directeur. Yojé ne comprit pas de suite. Il vola dans la pièce et le regarda de près. Elle avait l'air perplexe, énervée, engagée, un peu triste. Une vraie Joconde.

*Angélique, remets ton corps à sa place, je prends le relais.*

Il fallait que Yojé se montre. Il était en train de perdre la jolie rousse, du moins il en avait l'impression, et ce n'était pas son intention. Il lui fallait donc être plus sérieux. La fumée dans la pièce se fit plus dense, tellement que Madeline put la remarquer et tout en rematérialisant, Yojé posa ses mains sur son bureau, en face de Madeline et il reprit la parole, son bandeau sur les yeux. L'autre Yojé disparut pour laisser place à Angélique, enfin, son enveloppe personnelle, qui se leva et retourna dans ce tube en verre vertical se trouvant dans un coin de la pièce.

"Tout d'abord, veuillez m'excuser si je vous surprends."

*Yojé, j'ai trouvé plusieurs articles. Manifestations conséquentes, aucuns soucis.*

*Par chance...*

"Je vais être franc avec vous. Vous m'avez l'air d'être quelqu'un de passionné, d'engagé, de tenace et de très courageux...Mais avec une trop grande bouche. Loin de moi l'idée de vous offenser. Laissez-moi vous raconter une histoire... J'ai eu un élève, Fanlore Di Mentouba, jeune adepte de la pyrogénèse. Beau, intelligent, mâlin et doué. Toujours d'attaque, toujours motivé lors des entraînements et surtout, le premier à se battre. Et ses évolutions ! Grandioses, toujours contrôlées. Vous parliez de contrôle... Vous l'auriez vu, vous l'auriez trouvé parfait. Je l'ai amené à cette perfection : Il contrôlait son don...Et un jour, il s'est retourné contre l'école... J'ai été obligé de mettre fin à ses jours mais il s'est relevé. De la lave s'est remit d’aplomb son cadavre desséché et pourri. Le jeune homme s'est enfui et j'ai comprit que j'avais fait une erreur. Je l'ai poursuivi. La fonte de la Statue de la Liberté, vous en avait entendu parlé je suppose ? La Statue qui a fondu, tuant par chutes, asphyxie et brûlure une centaine de touriste ? C'est lui, et j'étais là, impuissant car il volait beaucoup trop vite... Plus tard, il est revenu, lui et son équipe, et ils ont détruit l'école. Pourquoi je vous raconte ça ? Pour que vous ayez la vérité en face. Vous aussi vous verrez des enfants adorables en lesquels vous mettrez votre confiance. Vous vendrez corps et âmes pour les voir aboutir à quelque chose de concret. Vous rêverez comme eux d'un futur où ils seront intégrés... Vous luttez ouvertement, en pleine rue, sans défense si ce n'est votre don et ceux des quelques mutants qui vous suivent, et si ce phénix de malheur avait décidé de se faire des grillades ce jour là ? Votre don aurait été inutile, son corps n'était plus que lave dégoulinante et de flammes aveuglantes !

Yojé prit une pause, demanda deux verres d'eau à Angélique. Si sa voix avait prit un ton très grave avant, elle était plus douce et bienveillante maintenant.

"Bien sûr que je prends votre postulation au sérieux. J'ai foi en vous car vous avez beaucoup à apporter, et parce que vous avez encore à apprendre. Ce que le gouvernement demande, c'est que vous soyez capable de détecter qui sera bon et qui sera méchant. Moi je vous demande de ne pas faire les même erreurs que moi, et avant moi, celles des fondateurs de cet établissement. Madeline, tous les mutants ne sont pas bons et certains chercheront à vous tuer... Et pas qu'eux. Je viens de me souvenir où j'ai vu votre nom. Vous étiez sur la liste des mutants à surveiller et à éliminer en cas de problèmes. Pourquoi ? Pour eux, vos manifestations sont un appât à émeutes. Fanlore à lui seul fait partie des mutants capable de rayer cette ville en quelques heures. Je ne veux pas que ça se reproduise et je suis intimement persuadé que vous êtes faites pour ce rôle...Sans vouloir vous mettre la pression."

Essayant de mettre une pointe d'humour :

"Et au moindre problème, ma tête tombe la première. Vous aurez le temps de disparaître, il en faudra du temps à l'armée de la Fédération Unie avant de m'occire.

Yojé tenait à faire comprendre ce qui était arrivé à cette école. En tant que membre du personnel engagé, Madeline devait savoir.

"Fanlore n'était pas le chef, mais qu'un sbire...Leur chef vous aurait fait disparaître de cette planète d'un claquement de doigts et personne ne se serait jamais souvenu de vous..."

"Vous y allez un peu fort Yojé"

Angélique avait prit la parole. C'est vrai, Yojé avait toujours tendance à être théâtral. Certes il s'agissait d'un sujet sérieux, que Yojé prenait très à coeur, mais L'IA semblait penser qu'il ne fallait pas non plus faire peur à la future employée.

"J'ai une autre question pour vous, qui êtes militante, qui voulez aider les mutants : Seriez vous prête à tuer un mutant qui n'est plus sur le droit chemin, que vous savez perdu à jamais ou pensez-vous, en tant que psychologue, qu'il y a toujours un moyen de guérir un esprit malade ?"



Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum