Vous aimez NickroN ?
Faites-le savoir !

Merci !



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Premier jour, cours toujours [pv Yojé]

Auteur

Message

Sandra Kingsley

Professeur NickroN

avatar
Voir le profil
Le grand jour était enfin arrivé pour Sandra quand le réveil sonna délicatement pour lui casser les oreilles. Si ce dernier n’avait pas été arrêté par son mari Steeve à ses côtés, il aurait fallu en acheter un autre d’ici peu. Sandra n’était pas le genre de femme violente à ce point puisque le réveil holographique aurait tout simplement disparu de la surface de la terre. Malgré les réticences de son mari, Sandra semblait prête à se rendre sur les lieux où sa mère Jeanne Roselys du Hainaut avait vécu durant plusieurs mois. Mais là il n’était pas question de faire simplement quelques investigations dans un lieu qui ne l’autoriserait surement pas à s’immiscer dans le passé le cœur léger.

Sandra Kingsley désirait occuper un poste et continuer l’œuvre de sa mère pour montrer à la face du monde qu’elle était vivante et non plus considérée comme une fugitive avec son époux. Le jour précédent, la jeune femme avait préparé une valise remplie de quelques vêtements, des nécessaires de toilettes et quelques papiers importants dans une chemise. Son époux resta sans émotion suite à ce départ vu qu’il n’arrivait pas à lui faire changer d’avis sur la question de NickroN.

Sandra se réveilla doucement tandis que son mari, autant séduisant que prévenant lui fit une caresse dans le cou comme elle l’appréciait tant.


« Bonjour mon ange. Aujourd’hui est un jour spécial ! »

« Bonjour Madame. Mmh souhaitez-vous un petit déjeuner ou un baiser ? »

« Puisque tu le demandes si délicatement, je prends le baiser et le déjeuner pourra attendre tout à l’heure. »
dit-elle tandis que l’homme s’approcha pour l’embrasser tendrement. Ils s’écartèrent et Steeve paraissait déçu.

« Quelque chose ne va pas ? »

« Non pas vraiment. Je sais que ta décision est irrévocable mais je ne crois pas que ce soit le mieux à faire Sandra. »

« Je t’en prie Steeve, nous n’allons pas discuter de ça indéfiniment, ma décision est prise. Et je ne suis pas faite pour passer mes journées ici jusqu’à avoir des enfants et passer ma vie à attendre des réponses qui ne viendront jamais. Sur ce, je vais me doucher. »


L’homme resta dans le lit tandis que la jeune femme se leva et fit une toilette des plus convenables. Elle s’était vêtue d’une chemise blanche courte assortie à une jupe de la même couleur. Autour de son cou s’enroulait un foulard de soie beige clair. Ses cheveux étaient détachés et ondulaient gracieusement sur ses épaules. Elle portait des boucles d’oreilles brillantes dont des fils d’argent s’accrochaient à la perle, non factice soit dit en passant. Steeve se tenait debout près de Sandra quand celle-ci pénétra dans sa voiture de couleur rouge scintillant. Son époux se pencha vers elle pour lui donner un dernier baiser avant son départ. Ils allaient vivre séparément et se revoir bientôt espéraient-ils. La jeune femme roula depuis Belleville du comté d’Hollow Springs jusqu’à NickroN. Elle s’émerveilla de ces forêts et ces routes désertes jusqu’à un emplacement de parking devant l’école.

Pour éviter de s’incommoder de sa valise, elle préféra juste prendre son petit sac à main. Tout à coup, un hologramme représentant une femme bleue apparu devant Sandra avec un léger sursaut de surprise.


« Bienvenue Mme Kingsley, je suis Angélique, Intelligence artificielle de NickroN. Monsieur Ahinilla vous demande de bien vouloir patienter devant son bureau le temps qu’il examine quelques candidatures. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous mener directement là-bas. »

« Très bien allons-y. »


Une Intelligence artificielle pour gérer les allées et venues d’une école pour mutants ? L’idée était fantastique mais manquait cruellement d’originalité. Où était le temps des intendants ou des majordomes des établissements qui s’occupaient de l’accueil ? Sandra était une femme moderne, et les hologrammes, les robots parlants ou les ordinateurs sophistiqués ne l’étonnaient presque plus. Le hall était immense et richement bien décoré pour une école. Et ce nom, Ahinilla lui disait quelque chose. Le souvenir revint rapidement, Sandra avait entendu ce nom dans les médias. Ne parlait-elle pas du ministre ? Si c’était le cas, la jeune femme avait un léger trac qui ne semblait pas exister quand on la regardait. Sandra était une femme du monde qui savait se tenir en société pour ne pas montrer ses émotions à qui voulait les connaître. Elles arrivèrent devant le fameux bureau et Angélique lui demanda de patienter jusqu’à l’arrivée de Yojé Ahinilla.

Que dire ? Par quoi commencer déjà ? Etait-ce un entretien d’embauche dans les règles de l’art où il faut se vendre avec une démonstration pratique ? Elle y était sans doute déjà préparée. Pour venir occuper un quelconque poste, il ne suffisait pas de prétendre savoir faire quelque chose ou le vouloir. Les dix premières minutes, elle envoya un message sur son téléphone tactile et entièrement opaque à Steeve pour le rassurer concernant son arrivée. Sandra lui promit de lui donner de plus amples nouvelles plus tard jusqu’à ce qu’elle ait du nouveau avec ce fameux ministre. Et si ce n’était pas lui si disait-elle, non c’était impossible vu le nom mondialement connu de ce personnage particulier. Tic…tac… Les minutes lui parurent longues à force d’attendre, heureusement elle avait porté son poudrier pour se refaire une beauté et appeler quelques personnes pour avoir des nouvelles.



Dernière édition par Sandra Kingsley le Lun 23 Sep - 8:23, édité 3 fois



Yojé Ahinilla

Directeur YAND

avatar
Voir le profil
"M.Ahinilla, j'aimerais qu'on s'en tienne à se que j'ai dit. Je veux des nouvelles de NickroN toutes les semaines !"

"Saraaaah ! Moi aussi ça me fait plaisir de vous entendre !"

"Mme la Présidente..."

"Ah oui, désolé Sarah, je suis vraiment incorrigible. Que dire ? Les élèves sont là, j'ai des entretiens à passer chaque jour. Si je ne pouvais être intangible, je ne pourrai plus me déplacer dans mon propre bureau. Aucun accident à signaler. Tout va bien."

"Y'a intérêt. Et au sujet de vous savez qui ?"

"John Doe ? On avance, on avance...pas du tout. Mais ça ne serait tardé ! Je monte une petite équipe. Ne t'inquiètes pas comme ça, tout va bien se passer..."

Il va de soi que Yojé n'était pas du tout convaincu. Parfois il se demandait où était passé l'époque où personne ne savait que NickroN existait, qu'on tombait dessus par hasard où en surfant sur des forums à la légalité bien relative. Ce ne fut pas son cas. Ses parents avaient aidé au financement de l'école, avaient offert le terrain à Nickus et AshtaroN bref, lui n'avait pas galéré pour trouver.

Sarah Washington, de son côté, devenait de plus en plus...pressée quant aux résultats de cette école et aussi sur une affaire dont il devrait s'occuper. Mais chaque chose en son temps. Sans équipe, pas d'investigation et si Yojé se fiait à ce qu'il avait lu, ce John Doe risquait fortement de refaire surface assez vite.

Yojé était dans son bureau. Il avait eu un entretien avec un jeune homme voulant être surveillant il y a deux heures environ et il s'était replongé dans la paperasse. Des dossiers sur les élèves, des journaux narrant les exploits de certains anciens élèves, le dossier John Doe, des CV... Yojé s'arrêta sur le CV d'une certaine Sandra Kingsley. Invisibilité, Intangibilité, Bouclier Réflecteur. Plutôt intéressant. Une très bonne défense en tout cas, un CV correct, une lettre de motivation convaincante.

"Angélique, contactes cette Mme Kingsley s'il te plait."

L'IA s'exécuta. Yojé avait du temps devant lui. Il en profita pour sortir vers le parc en passant par la fenêtre. Son corps se désagrégea pour ne laisser que de la fumée couleur améthyste. Dans ce nuage on pouvait distinguer la forme du corps de Yojé et ses yeux. Sans ouvrir la vitre, Yojé passa à travers le mur, descendit lentement dehors et se re-matérialisa tout en marchant. Il y avait un peu de vent et le temps était couvert mais il faisait chaud. Tout en prenant sa pause, Yojé regardait certains élèves jouer aux ballons, d'autres faisaient juste comme lui, se baladaient. Des amourettes commençaient déjà à fleurir...et des tensions aussi. Deux jeunes adolescents s'insultaient. L'un des deux poussa l'autre.

*Aaah...Ça me rappelle de bons souvenirs !* pensa Yojé.

Le premier commença à courir autour de second. Sa vitesse augmentait au fur et à mesure et ne semblait pas s'arrêter de croître. Il se retrouva vite à terre quand celui qu'il embêtait frappa le sol avec le pied et que celui-ci se fractura autour de lui. Yojé s'approcha d'eux, avec le sourire. A sa vue ils se figèrent.

"Super vitesse et création d'onde de choc. Belle démonstration... Ce n'était juste ni le temps ni l'endroit pour le faire."

Les deux gamins s'excusèrent en même temps mais Yojé les stoppa. Il s'approcha encore plus d'eux et dit à voix basse.

"Quand j'étais élève...Même avant que je le sois, quelques élèves comme vous s'était baladé à environ 2km d'ici et s'étaient créés une zone de duel. Je ne peux voir qu'à 1km et j'ai interdit de poser des caméra au delà. Je vous laisse le plaisir de choisir...Mais je vous conseille vivement de ne jamais refaire ça ici..."

Apparemment, l'époque où Yojé apprenait la vie en faisant vivre la mort était révolu.
Il n'avait pas fait attention mais le temps était passé et Mme Kingsley se trouvait devant son bureau. Yojé s'envola sous forme fumeuse et retourna dans le bureau en question. La porte s'ouvrit.

*Angélique, activation des couleurs, recherches sur Mme Kingsley et activation du détecteur de mensonge. Scan corporel aussi. Je veux tout savoir sur son stresse, sa joie, sa colère, sa peur. Il ne s'agit pas d'un surveillant mais d'un professeur. Je serai donc intransigeant.*

"Ah, Sandra. Soyez la bienvenue ici. Entrez, entre donc !"

Yojé s'avança, tint la porte pour laisser Sandra passer et lui tint aussi la chaise pour l'aider à s'asseoir. Avec Akira, Yojé avait été un vrai connard. Avec Sandra, il jouerait la carte de bienveillant, faussement gentil. Les couleurs venaient de s'activer. Yojé ne pouvait donc plus regarder à travers les murs, du moins, tant que ce serait en marche. Oui, Angélique subissait de nombreuses mises à jours, grâce à un ancien élève, travaillant dans la robotique, la surveillance et la sécurité pour Sarah Washington, un certain Max Doom. Yojé pouvait revoir les couleurs, le monde tel qu'il est, et pas juste les contours en violet sur fond noir. Le problème ? Sa substance s'en rend compte au bout d'une heure environ et essaye de s'attaquer aux lunettes. Pareil pour les implants, Yojé devait les changer tous les ans.

"Avant de commencer, laissez-moi me présenter. Yojé Ahinilla, PDG d'Ahinilla Entreprises, Directeur de NickroN, premier établissement officiel d'aide au développement physiologique et psychologique pour jeunes mutants et Ministre des Affaires Mutantes. Si vous êtes d'accord, j'aimerais filmer cet entretien pour en discuter plus tard avec Mme la Présidente, Sarah Washington, car je suis obligé de passer par elle."

Yojé s'éclaircit la gorge avant de reprendre :

"Si je puis vous offrir à boire, ensuite je vous laisserais vous présenter"

*Tension stable, un peu stressée mais confiante. Arbre généalogique en approche...Analyse ADN en cours...Oh, Yojé, bonne nouvelle. Mme Kingsley est une descendante direct de Jeanne de Haineaut, sa fille.*

Yojé ne préféra pas couper la parole à Sandra et attendit qu'elle finisse.



Sandra Kingsley

Professeur NickroN

avatar
Voir le profil
Le temps lui semblait long car la moindre des choses aurait été de la recevoir à l’heure. Sandra n’en prit pas rigueur à ce fameux ministre des affaires mutantes qui avait l’air de mener une vie plutôt… confortable dans sa situation. Durant les dernières minutes de son attente, elle s’était amusée à regarder des articles sur Yojé Ahinilla où on le décrivait comme un personnage aux us et méthodes assez différentes, voir marginales. Beaucoup dans la majorité démocrate ne l’appréciait guère mais il était un atout de poids dans la balance pour la paix. Sans lui, Sarah Washington n’aurait pas un appui sûr à l’école mutante et la Présidente n’aurait jamais pu faire asseoir un humain dans le siège du directeur de NickroN. Elle désirait en savoir plus sur sa vie, non pas pour épier ou connaître ses petits secrets dont tout le monde souhaiterait se servir lors d’un entretien important. Sandra n’était ni une opposante ni ennemie. Vu ses ancêtres et ses capacités, il valait mieux l’inviter à se rapprocher de NickroN plutôt que de protéger des individus très dangereux.

Tout à coup, la porte s’ouvrit et la voix du directeur pénétra dans ses oreilles habituées à un silence de couloir avec ses petits bruits banals de personnes les traversant. Elle éteignait son portable pour la bienséance et décida de se lever en guise de respect. Le directeur lui tint la porte pour la laisser passer, la mutante s’exécuta avec un sourire sur la bouche qui voulait dire merci. Sandra ne pouvait s’empêcher d’admirer ce bureau neuf dont l’ancien a sans doute subi des événements importants. On pouvait sentir le neuf, l’ordre dans les bibliothèques et tout un système informatique qui ferait des jaloux dans les grandes entreprises de ce secteur. Une chaise l’attendait devant le bureau, et comme toute personne normale, il vaut mieux s’asseoir confortablement pour exposer sa motivation. Elle croisa les jambes vers la gauche tandis que son sac se posa sur ses cuisses et ses mains s’étaient rejointes dessus. La jeune femme préféra le laisser parler en premier vu qu’il était le maître des lieux…


"Avant de commencer, laissez-moi me présenter. Yojé Ahinilla, PDG d'Ahinilla Entreprises, Directeur de NickroN, premier établissement officiel d'aide au développement physiologique et psychologique pour jeunes mutants et Ministre des Affaires Mutantes. Si vous êtes d'accord, j'aimerais filmer cet entretien pour en discuter plus tard avec Mme la Présidente, Sarah Washington, car je suis obligé de passer par elle."

« Enchantée Monsieur le ministre, vous pouvez bien sûr filmer cet entretien si cela permet à la Présidente de la Fédération Unie d’être rassurée. » dit-elle sur un ton jovial. Sa voix claire semblait bienveillante, féminine et mélodieuse à la différence de sa mère qui était plus stricte. Sandra n’avait aucun grief envers la Présidente, mais au moins Yojé semblait ‘franc’ dans sa démarche car il aurait très bien pu la filmer à son insu et pas forcément pour sa supérieure hiérarchique…

"Si je puis vous offrir à boire, ensuite je vous laisserais vous présenter"

« Non merci. Eh bien comme vous devez le savoir je me nomme Sandra Kingsley » elle s’étonna légèrement, car le ministre connaissait son prénom et avait sans doute regardé un tant soit peu sa demande ?
« Je vis actuellement à Belleville dans le comté d’Hollow Springs depuis quelques années déjà avec mon mari Steeve Kingsley. Lorsque nous avons appris que NickroN était autorisée à être reconstruite, le temps était venu pour moi de passer le cap. Autrefois j’étais bénévole dans des associations d’aide pour les personnes défavorisés possédant des dons ou non et je les aidais à s’insérer avant la Loi Bioéthique ne soit adoptée. Lorsque les choses ont changé, j’ai décidé de m’intéresser un peu plus à cette école qui m’apportera, je l’espère, des réponses et l’opportunité d’être utile pour tout le monde »

Elle marqua une petite pause dans sa petite présentation. Remarquez que Sandra refusait d’appeler les personnes possédant des dons par le nom « mutant » car cela lui semblait trop péjoratif. La jeune femme et son mari étaient tous les deux des mutants bien sûr, mais ce terme la dérangeait comme si on avait à faire à une autre caste de la population coupée en deux. Au moins, dans son passé de bénévole Sandra ne faisait pas la différence entre ceux qui disposaient de pouvoirs et les autres qui n’en avaient pas.

« Puisqu’on cherchera qui je suis et d’où je viens, j’étais résidente dans l’Empire français. Suite à la mort de ma mère, une femme très importante dans la vie politique, les autorités découvrirent notre secret sur nos pouvoirs. Vous devez le savoir Monsieur le ministre que dans l’Empire, NickroN n’existe pas et on n’aide pas les mutants là-bas. Au contraire, on les jette dans des centres d’internement comme on le faisait autrefois pour les malades mentaux pour les ronger à petit feu. Quoiqu’il en soit grâce à mon garde du corps et mari aujourd’hui, nous avons pu gagner la Fédération Unie où la vie y est pour le moins normale. »
« Soyez sûr que ma volonté d’aider les humains possédant des pouvoirs nous sera profitable à tous. Je n’ai pas l’intention de me venger de qui que ce soit, aussi bien ici qu’en France. En ce qui concerne mes capacités, vous devez avoir pris connaissance de mes dons défensifs et de mes diplômes dans le dossier que je vous ai fourni. »


La jeune préféra lui passer la parole. Durant son exposé, elle était confiante, ne transpirait pas et n’avait pas vraiment de stress. C’était une femme de la société qui avait appris à parler à ses interlocuteurs. Sandra était bien la fille de Jeanne Roselys du Hainaut.



Yojé Ahinilla

Directeur YAND

avatar
Voir le profil
*Posture convenable, voix posée. Cette femme est quelqu'un de très professionnel Yojé. Sarah en sera ravi, j'en suis sûre...Je pourrais moi-même aller déposer la vidéo...*

*Pourquoi ne pas l'envoyer par e-ma...Angélique...*

Yojé venait de comprendre.

*Je suppose que tu veux y aller avec ton corps physique ?*

L'IA acquiesça. Mais quel était réellement ce corps ? Angélique avait une enveloppe corporelle dernier cri...Un dérivé des dernières poupées personnelles. De la haute technologie vendu dans des SexShop... Bien sûr il ne s'agissait que de mécanique et de robotique, mais le rendu était presque parfait. La matière qui faisait la peau rougissait au contact, créait de la chaleur, s'humidifiait lors d'un effort. Il y avait même les battements de coeurs... mais là il ne s'agissait que d'une description vague. Et cette trouvaille était signé Max Doom et où avait-il créé le prototype ? Au sein de NickroN même...Oui, la poupée gonflable du futur avait été créé dans une école par un élève !! Et par amour apparemment !!!

*Ça fait longtemps que je n'ai pas vu Max...Yojéééééé. S'il te plaiiiiiit*

Le directeur succomba.

"Hmm, aide d’insertion, ok. Bénévolat, je vois. Vous devez connaître les fondations Ahinilla ! En réalité, quand Nickus et AshtaroN ont voulu construire NickroN, ce sont mes parents qui les ont aidé financièrement. Ensuite ils ont continué d'aider les personnes dans le besoin. Tenez, je vous laisse le dossier la-dessus, et celui d'un ami et ancien élève, Ruby Mcmillan. Son aide est...différente. Il dirige les mutants, les personnes possédant des dons vers une carrière plus artistique. Pour lui, qui a toujours vécu dans un cirque, savoir utiliser un don est un art. Il y a quelque photos ici mais vous devriez voir le Book... Ahah, ce farceur a créé un labyrinthe de vitres invisibles une fois. Un très très bon rendement pour la McMillan Family"

*Et je me demande encore comment peut-il faire ça pour amuser la galeries alors qu'il y a quelques années il a laissé un homme mourir dans un labyrinthe comme ça... Bon ok, il voulait protéger sa famille, mais quand même...*

*Dois-je vous rappeler que vous tuiez vos élèves pour leur apprendre à ne pas avoir peur de la mort ?*

*Je les ramenais à la vie, moi !*

Yojé laissa ensuite Sandra se présenter. L'empire Napoléonien...Yojé voulait être sûr de lui sur ce coup-là. Il ne tenait plus en place. Cette femme était parfaite dans le rôle de professeur.

"Ecoutez Sandra Kingsley. Votre CV est parfait, votre présentation est parfaite. Je ne puis vous mentir plus longtemps. J'ai apprit à votre arrivée qui vous étiez. Je ne vous demanderez pas de marcher sur les pas de votre mère et ce lien ne vous aidera en rien. Je n'aime pas les pistonnés. Au contraire, il vous amènera à vous surpasser et à me bluffer. Vous devinerez donc que l'entretien est terminé et que vous êtes embauchée. L'examen pratique va donc commencer, qui plus est, votre don est un atout défensif majeur...Tant que vous avez les bons réflexes."

*Plus grande peur 435, arme à feu, pistolet 9mm de 2105, ayant été utilisée pour tuer la mère du sujet par le père du sujet*

L'arme apparut dans les mains du directeurs, celle-ci se trouvant sous le bureau. Il leva le bras, montrant l'arme, visa et tira sur sa nouvelle employée. La balle s'arrêta à 20cm de Sandra. Yojé cherchait juste à voir la vitesse d'utilisation du don de Sandra.

Yojé n'avait plus certaines de ses mauvaises habitudes mais il restait quelqu'un d'extrême.



Sandra Kingsley

Professeur NickroN

avatar
Voir le profil
"Hmm, aide d’insertion, ok. Bénévolat, je vois. Vous devez connaître les fondations Ahinilla ! En réalité, quand Nickus et AshtaroN ont voulu construire NickroN, ce sont mes parents qui les ont aidés financièrement. Ensuite ils ont continué d'aider les personnes dans le besoin. Tenez, je vous laisse le dossier là-dessus, et celui d'un ami et ancien élève, Ruby Mcmillan. Son aide est...différente. Il dirige les mutants, les personnes possédant des dons vers une carrière plus artistique. Pour lui, qui a toujours vécu dans un cirque, savoir utiliser un don est un art. Il y a quelques photos ici mais vous devriez voir le Book... Ahah, ce farceur a créé un labyrinthe de vitres invisibles une fois. Un très très bon rendement pour la McMillan Family"

La jeune femme souriait timidement face aux dires du Ministre car il avait ce talent pour mettre en avant ses fameuses qualités de chaleureux samaritains, fut-ce même avec ses parents. Tout le monde ayant un minimum de curiosité connaissait au moins de nom les Entreprises Ahinilla, elles s’immisçaient dans le quotidien aux travers de nombreux secteurs employant des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Quoiqu’il en soit, le Ministre laissa en plus deux dossiers, dont sur Ruby Mcmillan, un artiste qui emploie son don artistiquement pour aider les autres. Sandra appréciait l’art dans de nombreuses formes mais pas au point d’en faire une passion ou un mode de vie. D’un mouvement lent elle tendit la main pour prendre les fameux dossiers et le feuilleter avant de commencer sa présentation. Elle les posa sur la chaise d’à côté durant son discours.

*Intéressant comme exposé.*

« Ecoutez Sandra Kingsley. Votre CV est parfait »La jeune femme eut un léger sourire sur son visage qui ne ressemblait aucunement à de l’arrogance. Pour le Curriculum Vitae, elle ne pouvait sans doute pas faire mieux concernant son aide envers les personnes défavorisées, humains ou mutants.
« Votre présentation est parfaite. Je ne puis vous mentir plus longtemps. J'ai appris à votre arrivée qui vous étiez. Je ne vous demanderai pas de marcher sur les pas de votre mère et ce lien ne vous aidera en rien. » Son sourire s’évanouit, elle pouvait être une ancienne aristocrate de bonne famille et rester à sa place légitime. On ne connaissait pas Sandra Kingsley pour son arrogance ou son caractère insupportable par rapport à sa ‘défunte’ mère qui fut plus délicate à ce niveau.

* Comment a-t-elle put… ? *

« Je n'aime pas les pistonnés. Au contraire, il vous amènera à vous surpasser et à me bluffer. Vous devinerez donc que l'entretien est terminé et que vous êtes embauchée. L'examen pratique va donc commencer, qui plus est, votre don est un atout défensif majeur...Tant que vous avez les bons réflexes. »


*Vite !…*

Une arme à feu apparut dans les mains de son supérieur, ce dernier voulait sans doute tester comment elle pourrait se débrouiller face à une situation aussi extrême. Pendant qu’il la visait, Sandra se leva de la chaise en lâchant son sac sur le sol en mettant son bras droit devant elle. Avant que la balle n’arrive vers la jeune femme, une énergie grise se matérialisa dans la pomme de sa main. En quelques millièmes de secondes, une énergie grise se matérialisa et disposait d’un diamètre de quarante centimètres environ devant Sandra. Lorsque la balle arriva à portée, le bouclier la stoppa nette. Celui-ci rayonnait comme la surface de l’eau qui vient d’être perturbé par une pierre. La balle repartit rapidement dans le sens inverse mais pas vers Yojé. Elle fut simplement repoussée par la même énergie qui l’avait envoyée. Le projectile tomba sur le bureau de ce dernier encore fumant…

Allait-il lui tirer encore une fois ? Sans doute. Cependant Sandra n’allait pas attendre à chaque fois le tir de l’arme à feu sans risquer d’être touchée voir mourir dès son premier jour. Steeve serait tellement mécontent qu’il enlèvera Sandra d’une façon ou d’autre autre dans cet asile rempli de fous s'il était mis au courant. Son professeur qui l’entraîna durant quelques années lui avait fait subir plusieurs fois ce genre de situation où un inconnu l’attaquait de différentes manières. C’est son instinct qui parlait, il n’était plus question de réfléchir et perdre son temps.


*Il est dans son élément et Dieu sait ce qu’il pourra me faire. Je ne pourrais pas le parer durant des heures. Il est temps de disparaître.*

Les deux mains de Sandra devinrent invisibles jusqu’au reste de son corps en quelques secondes. Elle ne pouvait plus être sondée par qui/quoi que ce soit. C’était la particularité de son don avec un défaut assez notoire : Sandra n’avait plus vraiment de corps, ni possibilité de parler, ni prendre un objet étant donné qu’elle n’est plus une « matière solide ». Sa conscience voyait la pièce de manière omnisciente, sa capacité lui permettait de rester de longues minutes dans cet état d’énergie. Sandra aurait été totalement stupide de réapparaître derrière lui ou d’essayer de le désarmer, Yojé Ahinilla était lui aussi un mutant qui pourrait la parer avec une attaque bien plus puissante qu’une arme à feu. Son don était surtout défensif rappelez-vous. Faire disparaître son arme n'aurait été d'aucun secours vu qu'il la tient dans sa main, cela aurait été même désavantageux pour la jeune femme.



Yojé Ahinilla

Directeur YAND

avatar
Voir le profil
Yojé regarda la scène, presque amusé. Il vit la balle ricocher puis Sandra disparaître. Son premier réflexe fut de regarder partout dans la pièce.

"Ahah, alors vous disposez d'un bouclier réflecteur. Quand vous serez revenu parmi nous, je serai ravi d'apprendre ce qu'il peut réfléchir. Balles, pouvoir offensif comme les élémentaires ou même les psychique ! Ahah j'ai vraiment hâte de savoir si vous pouvez contrer un marionnettiste !! C'est fou, je ne vous voit pas. Angélique ? Analyse de la pièce !"

"Je ne sais que dire. Je sens un assemblage atomique inconnu, qui emplit toute la pièce, mais plus de présence de mlle Kingsley. Je ne veux pas paraître déplacée, mais je crois que mlle Kingsley est dans la pièce, pas de manière physique, ou alors oui, c'est elle ce nuage insondable. Yojé, je suis désolée, je ne peux donner plus d'informations, ce que je vis est un mystère...

"Angélique, rend cette sale hermétique. J'ai une idée."

Et elle s'exécuta. Yojé à son tour se détacha de sa forme physique et vint virevolter dans la pièce. Quiconque avait accès aux caméras du bureau ne pourrait voir qu'une masse violacée, un nuage impalpable. Dans ce nuage se forma un tube. Après une seconde on comprit qu'il s'agissait d'une gorge. Une voix retentit.

"C'est...hallucinant ! Votre invisibilité est tout à fait remarquable. J'ai vu des invisibles réflecteurs, des illusionnistes, intangibles, mais vous ! C'est comme s'il ne restait plus qu'un résidu infiniment petit de votre corps dans cette pièce. Par contre, une chose dont je suis sûr, c'est que votre esprit est encore là. Je ressens votre peur... Ne vous inquiétez pas, en ce qui concerne votre plus grande peur, vous êtes dispensée d'exemple."

Dans la seconde, Yojé reprit sa forme humaine, assis dans son fauteuil. Il avait le sourire aux lèvres.

"Avant de clôturer cette première rencontre, j'aimerais savoir comment vous comptez vous y prendre avec vos élèves en ce qui concerne les cours et entraînement de leurs dons."



Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum