Vous aimez NickroN ?
Faites-le savoir !

Merci !



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un petit verre ? [libre]

Auteur

Message

Lucas Stweeman

Intervenant(e)

avatar
Voir le profil

Un petit verre ? [libre] le Dim 1 Sep - 22:08

"Tu veux quoi mauviette ?"

"Rien. Je démissionne, ne me dites pas merci en tout cas."


Le grand jour était enfin arrivé. Lucas en avait assez de servir des sandwichs dans un grand fast-food où les jeunes aiment se retrouver pour y prendre des diners romantiques. Ce boulot lui permettait de payer son petit appartement paumé en plein cœur de New-York dans le Bronx. Le salaire y était modeste voir en deçà du loyer à payer pour cet appartement miteux. Il rassembla les quelques affaires qui lui restaient et paya le loyer au concierge qui détestait de voir ce petit effronté aux tenues si flashs niveau couleur et courtes. Il n'en avait rien à faire de ce côté-là des avis des autres car ils ne se sont jamais vus pour la plupart. Son sac sur les épaules, il avait dans son dos accroché à une ceinture dorsale un sceptre noir. Le catalyste qui lui permettait de réaliser son don était la seule chose précieuse qu'il possédait. Une boule ressemblant à du verre ou du cristal ornait la tête du bâton avec un pic noir au-dessus. Deux chaines partaient en dessous de la pierre. Ces chaines n'ont aucun rôle décoratif mais plus un aspect technique dans la canalisation de l'énergie. Il n'y avait pas de téléphone portable hormis une antiquité pour joindre sa mère ou son frère et aucune de somme d'argent conséquente. Le jeune homme avait pris de quoi manger durant sa longue marche vers l'extérieur de la ville ; un petit "cadeau" de son ancien patron semble-t-il comme indemnité de départ.

Lucas portait un t-shirt sans manches de couleur blanche qui ne lui arrivait même pas jusqu'à son ventre. En dessous, un caleçon d'une marque très connue pour faire dans le haut de gamme peu couteux. Une ceinture de couleur verte traversait le haut de son buste pour tenir son sceptre à l'arrière. Il avait également un bermuda de couleur marron et des chaussures jaunes. Il avait autour du cou un collier noir avec par-dessus une petit écharpe verte assez incongrue pour la saison. Ses poignets étaient recouverts de bracelets en plastique de couleur rouges pour la plupart tandis que ses doigts étaient ornés de bagues noires dans un style assez gothique. Pas de boucle d'oreille aujourd'hui mais il avait mis en revanche des lunettes de soleil de couleur rouge foncée. Ses cheveux étaient teints de couleur blanc/gris cassé pour éviter toujours cette image de kikoo blondinet attirant toujours le regard. Deux tresses descendaient sur son épaule. En marchant un peu, il reconnaissait les panneaux montrant la sortie de la ville. Il n'y avait évidemment aucun panneau qui indiquait "NickroN, this way!". La marche fut agréable sauf quand les voitures passaient à coté de Lucas avec tout son équipement de fortune. Il prit son téléphone durant sa marche et appela sa mère Illyria.


"Bonjour maman...Oui tout va très bien et toi ? Ben j'ai démissionné de ce boulot pourri car je me voyais pas faire ça toute ma vie... Et Ludo ça va ? Mouais ça m'aurait étonné venant de sa part, il ne m'a pas appelé cet enf...
Maman je sais que ce que je vais te dire est assez difficile, surtout pour moi. Je retourne à NickroN. Mais arrête de crier bon sang ! Je préfère aller la bas plutôt que de passer ma vie à attendre de trouver un but. Faut que je te laisse je n'ai plus trop de batterie. Je te rappelle une fois la-bas. Je t'aime."


>>>> NickroN >>>>

Sa mère Illyria d'Artois était une mutante qui pouvait se téléporter grâce à son don de contrôle de l'énergie lumineuse. C'était presque de famille de contrôler l'énergie à la différence de Lucas qui avait besoin de son catalyseur. Elle était à deux doigts de venir pour lui mettre quelques gifles pour ne pas qu'il retourne dans cette école. Il avait failli perdre la vie la dernière fois. Lucas arriva devant un bâtiment qui était à quelques kilomètres de l’école. Il ne se rappelait pas dans ses souvenirs qu’un bar existait non loin de NickroN, ce qui aurait forcément déplu aux surveillants.

la grille de l'école où il vit le bâtiment qui avait repris de meilleures formes par rapport à ce qu'on lui avait dit une fois sauvé de son enlèvement. La grille s'était ouverte devant lui quand un hologramme l'accueillit. C'était Angélique, l'Intelligence Artificielle des lieux. Lucas fut étonné car elle n'avait pas cette apparence dans son souvenir. Cette marche lui avait donné une grande soif


"Le BlackDog… Original comme nom."

*J’oublie l’alcool je ne tiendrai pas cinq minutes, si ça se trouve ça doit être interdit aux jeunes si ce bâtiment appartient à NickroN.*


Il marcha d’un pas vif vers le bar. Quand il ouvrit la porte, il se serait attendu à quelques ivrognes près du comptoir, de belles serveuses aguicheuses comme devaient les aimer Karl et de l’alcool à flot. Un groupe ou un chanteur miteux mettrait l’ambiance tandis que les habitués joueraient au billard et aux cartes avec des bières à la main. Or il n’en était rien, on se serait dit dans un bar restaurant à la française. Le style était recherché avec une petite pointe de modernisme qui coulait à merveille avec le décor. Les lumières tamisées et la bonne musique le rassurèrent. Il s’approcha du bar en posant ses fesses sur le premier tabouret disponible tandis qu’il posa ses coudes sur le comptoir. Son bâton resta à l’arrière de son dos. Sa bouche sèche lui cria de prendre une boisson fraîche avec des icebergs flottants. Il préféra ne pas tenir compte des quelques regards médisants sur son instrument dans le dos ou de ses vêtements légèrement excentriques.

« Salut… un coca fera l’affaire ».




Akira Ogawa

Surveillant(e)

avatar
Voir le profil

Re: Un petit verre ? [libre] le Lun 2 Sep - 1:29

Akira Ogawa roulait maintenant depuis près de trois heures à une vitesse soutenue. Il prit la première sortie de l'autoroute et se retrouve maintenant sur une petite route qui devait l'emmener vers l'école dans laquelle il souhaitait postuler. Le jeune homme commençait à stresser à l'idée de se retrouver au milieu de jeunes mutants ne contrôlant pas tous leur don mais il avait besoin de ce job et ça lui permettrait de s'entraîner de son côté. Akira se fit presque renverser par un groupe de bikers visiblement pressé. Ogawa décida donc de les rattraper pour s'expliquer. Autant il y a cinq ans, il les aurait rejoind pour leur demander des excuses mais là c'était plus pour avoir des explications cependant il ralentit rapidement se rappelant qu'il postulait à un poste d'encadrant dans une école. Il ne pouvait clairement pas offrir une image aussi sombre de lui. Le problème était que cette image reflétait ce qu'il était. Le jeune homme avait vécu les cinq dernière années à se cacher et là il avait la possibilité de vivre au grand jour avec son don sans que personne ne le juge. Il ne devait pas gâcher cette occasion si unique. Encore moins sachant qu'il se trouvait à six kilomètresde l'école qu'il voyait déjà de sa position actuel. Il conduisit jusqu'à un établissement.

L'établissement se révéla être un bar nommé le "BlackDog". Le japonais ne rentra pas immédiatement dans l'établissement car il se rendit derrière se dernier pour admirer l'école. Elle semblait grande ce qui devait lui permettre d'accueillir pour beaucoup d'élèves. Le jeune homme se demandait comment la direction pouvait-être sûre que ses élèves ne tourneraient pas mals après leurs études. Akira fit demi-tour et rentra dans le bar. L'ambiance était spéciale et changeait des vieux bars clandestins qu'il avait fréquentait au Japon. Celui-ci était tout de même accueillant. Le jeune Ogawa s'approcha du bar et s'assit sur l'un des tabouret. Lorsqu'il regarda la carte, le mutant s'aperçut qu'il ne connaissait pas une seule de ces boissons, mis à part l'eau plate bien sûre. Au Japon, il était très dure de trouver du sake alors une autre boisson ce n'était même pas la peine d'essayer.

- Stupides androïdes ! Souffla le jeune homme en repensant au bar où il traînait avec ses camarades.

Le jeune homme tenta de commander un sake mais le barman ne semblait pas en servir donc Kyra se rabattit sur l'eau plate. Akira regarda autours de lui et sembla soudainement ne pas être à sa place surtout lorsqu'il voyait les couples ou encore le style vestimentaire de certain client. L'homme assit à côté de lui portait un haut blanc, pour le moins qu'on puisse dire, court et ce qui interpela le japonais fut l'objet que le jeune homme portait dans son dos. Akira le compara immédiatement à un bâton de majorette ce qui le fit sourire lorsque le jeune homme imagina son voisin le manier tel quel. Les autres clients semblaient exaspérés par cette tenue à moins que ça soit celle du jeune Ogawa qui leur inspire autant de dégoût. Il haussa les épaules puis finit d'une traite son vers avant d'en commander un autre. Akira se demandait comment ça se passait au sein de l'école et surtout à quoi consisterait réellement son rôle de "surveillant". Il se demanda aussi si les clients étaient des élèves ou non car cela aurait put lui faire une idée sur quel était la mentalité au sein de l'établissement. Puis Kyra se posa une question qui revenait sans cesse ces derniers temps :

- Pourquoi je postule pour ce poste, déjà? ah oui, pour ne pas retourner au pays des machines folles !

*Pourtant ce pays me manque même s'il est loin d'être parfait, c'était chez moi ! Vivre en paix c'est beau, mais vivre en paix chez soi c'était notre rêve...*

Akira avait régulièrement envie de retourner au Japon, même s'il essayait de se convaincre du contraire. Il avait pensé retourner au Temple qui l'avait vu grandir mais finalement il ne se voyait pas finir sa vie comme moine à méditer toute sa vie. L'entraînement de Kung-Fu ça il n'avait jamais arrêté de le pratiquer ce qui lui avait été très utile face aux androïdes. Akira souffla alors un bon coup. Se battre était la seule chose qu'il savait faire alors pourquoi n'était-il pas retourné au Japon ?

Lucas Stweeman

Intervenant(e)

avatar
Voir le profil

Re: Un petit verre ? [libre] le Sam 7 Sep - 23:54

Le barman, cette espèce de vieux rabougri, mettait du temps à servir un simple coca à Lucas. Cela lui changeait de son ancien boulot où il fallait être très rapide, avec un gros sourire sur le visage et la volonté suprême de satisfaire le client. Mais ne vous en faites pas pour l’intégrité du jeune homme, il n’allait pas aussi loin au niveau de la satisfaction... Il lui fallait juste ne pas râler quand les jeunes filles (en majorité) aimaient lui faire des avances en lui frôlant l’arrière train de son tablier. Bref quoi qu’il en soit, Lucas ne pouvait imaginer un scénario identique avec ce barman lent mais qui gardait une certaine gaieté avant tout. La boisson noire dont la recette était toujours gardée arriva dans un grand verre où un énorme iceberg remplissait le contenu. Lucas fut blasé, il y avait plus de glace que de liquide buvable… C’était encore un moyen déguisé pour pallier aux dépenses de boissons pour NickroN se disait-il. Il sirota quelques gorgées tandis qu’un homme s’était assis non loin de lui en jurant contre les androïdes. Les androïdes ? Il parlait sans doute du Japon où des nouvelles venaient de temps en temps sur des chaines spécialisées sur la question.

*Encore un exilé, comme moi. J’espère qu’avec son arme dans le dos il ne va pas nous découper… Bon on s’en fout, vu ce que j’ai derrière je ne suis pas mieux niveau look du mec armé. Youhou on va faire des quêtes et gagner de l’XP ahahahahahaha*

L’homme à côté de lui disposait d’un Katana, arme de prédilection pour d’anciens combattants connus de l’orient. Certains disaient que c’était démodé tandis que d’autres chérissaient encore ces merveilles beaucoup plus que les armes laser de tir. Elles étaient trop imprécises et moins rapides à tuer que le katana. De toute façon ce genre de détail n’intéressait pas Lucas, lui pensait plus à la façon dont il allait retourner à son ancienne école qu’aux réflexions des inconnus. Il arrivait à se remémorer son arrivée dans NickroN il y a 10 ans. Cela faisait peine à voir. Le jeune homme avait 16 ans et devait se débrouiller tout seul. Il était peut être le fils de Madame Illyria d’Artois, cela ne l'autorisait pas à être un fils à maman gâté pourri. La jeune femme eut un « accident » qui le sépara de Lucas durant quelques années… Cette histoire reste encore aujourd'hui assez difficile à raconter pour Lucas malgré le nombre d’années qui se sont écoulées.

- Pourquoi je postule pour ce poste, déjà ? Ah oui, pour ne pas retourner au pays des machines folles !

*Mmmh ok il parle tout seul lui*. pensa-t-il jusqu’à ce qu’il reprenne une gorgée un peu trop fraîche. Le glaçon fondait à grande vitesse. Lucas patienta quelques instants pour essayer d’entamer la conversation avec l’inconnu.

« Hum…euh excusez-moi, j’ai entendu ce que vous disiez et apparemment vous avez postulé à NickroN ? »

*Hum… dans le genre présentation, je suis toujours au taquet*

« Lucas, j’ai été…élève on va dire.*


Lucas restait timide même si son apparence laissait planer le doute quant à sa facilité d’aborder les gens. Les vêtements ne voulaient pas dire grand-chose dans ce genre de situation. Son ton était jovial et il esquissa un léger sourire à son premier mot. Une légère lueur au centre du cristal de son bâton luisait comme une ampoule sur le point de s’éteindre. Son catalyseur de don était malheureusement trop long pour être manié comme une majorette et aussi beaucoup trop lourd pour ce faire. Il avala une nouvelle gorgée de coca avant d’attendre la possible réponse de l’inconnu. Le jeune homme préféra se présenter comme toute personne civilisée…




Akira Ogawa

Surveillant(e)

avatar
Voir le profil

Re: Un petit verre ? [libre] le Jeu 3 Oct - 8:35

Akira regardait son verre vide comme s'il essayait de le remplir par la pensée. Le jeune homme se demandait, des fois, s'il n'était pas entièrement idiot. Des fois? Non, plutôt à longueur de journée. Il était maintenant à l'abri et la seule chose qui l'obsédée était de retourner au Japon. Akira regarda autour de lui et se observa un peu plus attentivement la clientèle pour se rendre compte qu'il était bien au-dessus de la moyenne d'âge. La plupart des élèves devait-être des élèves de NickroN. Pendant qu'il regardait autour de lui son voisin lui dit:

- Hum…euh excusez-moi, j’ai entendu ce que vous disiez et apparemment vous avez postulé à NickroN ?

Le japonais était quelque peu surpris que le jeune homme s'adresse à lui. Il demanda un nouveau verre puis répondit à celui qui l'avait interpellé:

- Oui, je postule à NickroN comme surveillant. Vous y allez aussi, monsieur... euh...?

- Lucas, j’ai été…élève on va dire

- Ah très bien ! Que pouvez-vous me dire à son sujet car honnêtement j'ai postulé sans savoir trop pourquoi. Sûrement pour m'empêcher de faire une grosse connerie.

Akira avait donc affaire à un ancien élève de l'institut. Il devait en profiter pour en apprendre le plus possible avant son entretien avec le directeur Yojé Ahinilla. Ce dernier devait sûrement faire la même chose afin de le comparer aux autres candidats qui postulaient au même poste que Ogawa. Celui qui était surnommait Kyra se demandait ce qu'il ferait s'il n'était pas accepté à ce poste. Il irait sûrement de nouveaux au Japon pour continuer la lutte contre les androïdes ou il retournerait aider à la ferme qui l'avait recueillit. STOP ! il ne devait pas penser à ça ! Il sera accepté et aura se travail sans se fatiguer. Du moins il l'espère ardemment. Il se concentra alors sur la réponse du dénommé Lucas. Puis son regard se posa sur le sceptre qui se trouvait dans le dos du jeune homme qui se demandait à quoi il servait. Si quelqu'un rentrait maintenant et les voyait discuter il pourrait penser que les deux jeuns gens étaient amis avec leurs armes dans le dos. Cela fit sourire Akira qui but son verre en écoutant son interlocuteur.

Lucas Stweeman

Intervenant(e)

avatar
Voir le profil

Re: Un petit verre ? [libre] le Lun 7 Oct - 22:52

« Une grosse connerie ? C’est-à-dire ? »

Quand on en vient à faire ce genre de réflexion, il est presque évident que l’homme en face de Lucas n’avait plus beaucoup à perdre dans sa vie. Ce dernier s’était sans doute rattaché à quelque chose aussi banal qu’un institut, même si ce dernier était NickroN à peine rouverte mais cette fois avec l’aval du Gouvernement. Lucas était curieux de connaître des éléments supplémentaires car le ton de son interlocuteur pouvait dire plusieurs choses. Était-il désespéré jusqu’à se suicider ? L’inconnu ne semblait pas être de cette trempe de personne qui venait boire un verre avant d’aller au pilori de la mort. Cela avait sans doute un rapport avec ce qu’il a dit au départ concernant le « pays des machines folles » : Le Japon.

Le jeune homme le laissa parler pour en revenir finalement à NickroN qui était loin de toute cette guerre et de la pagaille du monde. Le jeune essaya de se remémorer des événements des plus importants, de son arrivée jusqu’à son enlèvement qui l’arracha une bonne fois pour toute de ce lieux qui avait changé radicalement sa vie. Il put retrouver sa mère, son frère, se faire des amis et non des moindres, et surtout à faire des progrès incommensurables concernant sa personnalité bloquée derrière une timidité maladive. Tous les détails lui revinrent telle des images de vieux films, après tout ceci s’est passé il y a de cela dix ans :


« Eh bien NickroN paraissait autrefois comme une sorte d’école pour les surdoués mais c’était faux bien sûr, ça c’était un bobard pour ces blaireaux du Gouvernement. En réalité il n’y a pas grand-chose à dire sur l’école que j’ai connue il y a 10 ans… J’ai rencontré de grandes personnes qui comptent toujours à mes yeux aujourd’hui. Peut-être que c’est grâce à eux que je reviens aujourd’hui, bien plus serein et en paix avec les autres. » dit-il en prenant quelques gorgées de son coca bien frais. Il reprit son petit exposé pour continuer la conversation.

« On avait à l’époque des cours particuliers avec des professeurs attitrés. Ces derniers nous faisaient faire des tests concernant nos dons et comment on pouvait faire pour mieux les maîtriser. Avec mon engin là, dit-il en montrant son catalyseur d’un petit signe de tête, j’avais la côte… surtout pour rater et me faire rabrouer par ceux qui contrôlent l’eau.Il fit une petite pause en pensant à cet abruti de Shuya qui lui provoqua comme un court circuit à cause de son énergie positive et négative. Il reprit rapidement : Les surveillants, donc pour vous, veillaient à ce que les élèves ne soient pas en retard aux cours et les punissaient quand ils se battaient avec leurs dons ou non. J’espère que vous savez comment venir à bout des ados en mal d’amour qui ont des dons qu’ils ne comprennent pas encore ? »

L’image était peut être péjorative mais il n’y avait pas que des adultes qui viennent à NickroN pour apprendre à contrôler leurs pouvoirs. Les adolescents se découvrent mutants à la puberté, moment de grande envergure dans la vie d’un jeune individu. Pour Lucas, son don était apparu lors d’un cambriolage dans sa fameuse demeure en ancienne France. Il préféra ne pas revivre ce souvenir qui lui fit perdre son père sous le feux des assaillants...




Contenu sponsorisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum